maconcharnay charnaymacon

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2013

Les dernières années.

Voici le dernier billet écrit sur la vie de mon cher papa. Je ne pourrais pas terminer sans vous parler  un peu de lui plus personnellement; c'était un homme très bon, d'une grande tendresse avec les siens; d'une grande franchise également. je n'oublie pas cette petite phrase qu'il aimait souvent nous répèter et qui avait le don de m'agacer  à cette époque " le progrès c'est la destruction du monde...."Lui qui rêvait de profiter de sa retraite pour lire et voyager, il n'a pas eu cette chance.

Je repense souvent  à lui et je me demande s'il était toujours en vie ce qu'il penserait de la vie d'aujourd'hui.  Il a eu la chance trop courte bien sur de connaître  4 de ses petits enfants.  La maladie nous l'a enlevé a 59 ans.  Son départ a provoqué un tsunami dans ma vie. Je revenais au pays pensant profiter de lui et je n'ai eu que de cesse de le voir souffrir et partir le '4 juillet pour toujours. J'avais 32 ans et je retrouvais orpheline avec un très grand chagrin. . . . Ma petite famille m'a aidé a supporter cette épreuve, et comme disait ma petite grand-mère " la vie continue".

Commentaires

Je pense très très souvent à lui, il était d'une tendresse et d'une intelligence rare, des hommes comme en voit peu, j'ai toujours regretté que nos papas ne se soit pas connu, ils étaient de la même "trempe"!....

Écrit par : annie | 10/04/2013

Les commentaires sont fermés.