maconcharnay charnaymacon

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

fin de la guerre 1918

Nous sommes en 1918, c'est la fin de la guerre. Mon grand-père part une semaine a Béziers, ultime récompense après avoir servi la France 4 ans dans   les tranchées, avec la peur au ventre, le froid, la saleté simplement une horreur qu'on ne peut pas imaginer.  Ma gand-mère nous a toujours et seulement dit qu'elle ne le reconnaissait plus . Ce n'était plus le beau jeune homme qu'elle avait épousé  quelques années auparavent, ou la vie s'annonçait si belle.  Il N'a jamais pu reprendre son beau métier de maçon,  trois de ses ouvriers étaient tombés au combat.  Ila retrouvé sa fille agée de 2 ans. Leur projet de partir vivre dans la loire et se faire construire une jolie maison était tombé à l'eau. Il allait survivre et faire d'autres projets.  A t'on le droit de se plaindre de nos jours pour des choses qui n'en valent surement pas la peine.

Commentaires

Que de vies et de destin brisés?... le père de ma mère est revenu gazé, il est mort peu aprés des suites de cette terrible guerre, comme tu dis, on ne doit pas se plaindre, et pourtant.....

Écrit par : annie | 10/02/2014

Les commentaires sont fermés.